Image collection header

Arts graphiques

Arts graphiques
Dessin

Le Souper d’Henri IV après la bataille de Coutras

"Je suis bien marri qu’en cette journée je ne pus faire différence des bons et naturels français d’avec les partisans et adhérents de la Ligue, mais pour le moins ceux qui sont restés en mes mains témoigneront la courtoisie qu’ils ont trouvée en moi et en mes serviteurs qui les ont pris…"
Dans une lettre qu'il écrit le 23 octobre 1587 au maréchal de Matignon, Henri de Navarre, vainqueur de la bataille de Coutras (20 octobre 1587), témoigne de la douleur que lui causa la mort, parmi ses ennemis, de centaines de gentilhommes de l'armée catholique, ainsi que de la clémence avec laquelle il traita les vaincus.
En juin 1584, la mort de François d’Alençon avait fait du réformé Henri de Navarre, l’héritier présomptif de la couronne de France. Tout ce que le royaume comptait de catholiques intransigeants s’unit alors au sein de la Ligue pour s’opposer à son accession au trône de la fille aînée de l’Eglise. Malgré les tentatives de négociations d’Henri III et de Catherine de Médicis (conférence de Saint-Brice décembre 1586-mars 1587), les opérations militaires se poursuivirent. En Poitou, les troupes royales étaient menées par l’un des favoris du roi, le duc Anne de Joyeuse. L’affrontement eut lieu à Coutras, le 20 octobre 1587. Avec près de 2000 morts, l’armée royale fut décimée. Joyeuse, son frère Claude de Saint-Sauveur et trois cents gentilshommes firent partie des victimes. Henri de Navarre dont c’était la première grande bataille se distingua au combat et fit preuve dans la victoire de modération envers les vaincus.
C'est cette clémence du futur Henri IV qu'illustre Jean Démosthène Dugourc dans ce dessin qui montre le vainqueur attablé sans façons dans une auberge, se tournant avec bonté vers ses prisonniers reconnaissants qu'il libère sans demande de rançon. Dessinateur de grand talent, Dugourc se mit au service de Monsieur, futur Louis XVIII et travailla pour le Garde Meuble de la couronne, avant et après la Révolution et l'Empire. En ces débuts du règne de Louis XVI, la figure d'Henri IV, fondateur de la dynastie Bourbon est érigée en modèle pour le jeune roi.

chateau_pau_Souper_HenriIV_apres_Cout

Autres collections

BAND_chateau_pau_bibliotheque

Livres rares et précieux

chateau_pau_collection_peinture_HenriIV_catherine_de_bourbon

Les grandes figures du château