Tous les événements

Et maintenant?...

Et maintenant?...

Et maintenant?...

Tapisserie des Enfants jardiniers - détail - enfant arrosant
Vendredi 9 octobre 2020
Maison Baylaucq
1, Place Mulot
64000 Pau
FR
Adultes | Amis du château | Adhérents UTLA | Etudiants
Gratuit - Nombre de places limité - Réservation obligatoire au 06 86 94 59 96 - Merci de porter votre masque
Interventions de 9h à 12h30 et de 14h à 17h30 à la Maison Baylaucq, entrée 1 place Mulot
Cette journée professionnelle, ouverte au public, est organisée en partenariat avec le Pavillon de l’architecture, dans le cadre de la 6ème édition du Mois de l’Architecture en Nouvelle Aquitaine intitulé « Et maintenant ?... »
Catégories: 

Paysage, Architecture et Transition écologique au Domaine national du château de Pau

 

Cette journée professionnelle, ouverte au public est organisée en partenariat avec le Pavillon de l’architecture, dans le cadre de la 6ème édition du Mois de l’Architecture en Nouvelle Aquitaine. En s’appuyant sur l’élaboration d’un plan de gestion pour son domaine, finalisé en 2019, le Musée national et domaine du château de Pau s’associe au Pavillon de l’Architecture pour partager une réflexion sur la bio - diversité et la gestion des espaces verts en ces temps de transition écologique. L'occasion est également donnée de présenter sur place, l'exposition Au fil de l’eau : des cimes aux bords de mer.

Programme de la journée

9h15 : Café

9h30 – 9h50 : Accueil par les représentants du Pavillon de l’architecture et du Château de Pau

Modérateur pour la matinée : Carole Boniface, Paysagiste concepteur dplg, Coprésidente du Pavillon de l’architecture.

9h50 – 10h10 :  Génie du lieu, génies des lieux. Architecture et jardins de l’antiquité à nos jours par Viviane Delpech, Docteur en histoire de l’art et chercheur à l’UPPA

De Babylone aux parois végétales modernes, l’art des jardins et l’architecture ont toujours été intrinsèquement liés, la flore devenant le trait d’union entre nature et culture, entre environnement et vie humaine. Si le bâti fait partie intégrante du paysage, ce dernier constitue un élément fondamental de la conception du projet architectural. En tant que support de la mémoire et « corollaire matériel de la civilisation », le jardin, tout comme le bâti, porte ainsi l’empreinte des continuités et des ruptures de l’histoire de la société et de la connaissance, y compris dans l’actualité où se posent les questions de la transition écologique et de la sauvegarde du monde végétal et de la biodiversité.
En retraçant l’histoire des jardins depuis l’antiquité, il s’agira de faire émerger ce rapport essentiel entre le monument et la composition paysagère, qui, loin de s’opposer, se complètent et s’enrichissent mutuellement, ce qui mènera aux problématiques soulevées par la gestion des jardins patrimoniaux, entre enjeux historiques, sociétaux, techniques et environnementaux, impliquant de concilier l’esprit présidant à la création, le génie du lieu, et le caractère irrémédiable de la fuite du temps et du progrès.

10h10- 10h45 : Patrimoine monumental, architectural, urbain et paysager : le plan de gestion jardin par Jean-Michel Sainsard, expert parcs et jardins à la Direction générale des patrimoines, ministère de la Culture

En protégeant les sites et les monuments, l’État s’engage à assurer leur conservation et leur transmission aux générations futures. Le financement d’actions visant à préserver ces biens culturels constitue ainsi un des fondements de la politique culturelle française.
Le ministère de la culture protège les jardins historiques dont la conservation présente du point de vue de l'art, de l’architecture ou de l'histoire un intérêt public.
2463 jardins sont protégés au titre des Monuments historiques. Nous pouvons dès lors nous interroger :  Qu’est-ce qu’un jardin patrimonial ?  Appartient-il au ministère de la culture de classer un jardin ? En d’autres termes, un jardin est-il une œuvre d’art au même titre qu’un monument ou bien est-il un ensemble naturel dont l’appréciation relève d’autres critères ? Comment assurer la conservation et la transmission aux générations futures d’une œuvre que l’on dit pourtant éphémère ?

10h45- 11h 25 : Démarche et orientations du plan de gestion du Château de Pau par Céline Desmoulière, paysagiste dplg, Benoît Laborde, Chef de travaux d’art principal, Jardinier en chef du Musée national et domaine du château de Pau, Cécile Latour, adjointe au directeur du Musée national et domaine du château de Pau

En réponse au cahier des charges définissant les attentes du Musée national et domaine du château de Pau, l’étude pour l’élaboration d’un plan de gestion du domaine, menée par une équipe animée par deux paysagistes et réunissant les compétences de spécialistes de la biodiversité et de la sylviculture, s’est déroulée sur deux ans de l’hiver 2017 à l’automne 2019 de manière à intégrer les données propres à chaque saison.
Elle a permis de dégager de grandes orientations dont la mise en œuvre sur le domaine s’effectue de façon progressive depuis 2019.


11h25-12h05 : Interactions entre le programme de restauration du parc et le plan de gestion par Stéphane Thouin, Architecte en chef des Monuments Historiques

Le programme de restauration du parc s’inscrit dans une autre perspective que le plan de gestion, avec un calendrier différent. S’il part des mêmes constats sur l’état sanitaire du parc, il est avant tout dicté par un « projet » et un parti d’ensemble cohérent sur la façon de restaurer les structures anciennes et de les redonner à lire au public.
Les structures du parc d’origine ayant disparu pour l’essentiel, il s’agit plutôt d’évoquer un état ancien connu par des documents d’archives.
Les travaux de restauration ne sont pas indépendants du plan de gestion du parc qui viendra les amender et les enrichir sur certains points.
Il conviendra d’établir un calendrier équilibré et concerté entre des actions et des travaux initiés par le plan de gestion et un programme cohérent de travaux de restauration, en étant conscient qu’il existe d’importantes interactions entre ces deux lignes programmation.


14h-15h30 Visite de terrain avec Céline Desmoulière et Benoit Laborde

Modérateur pour l’après-midi : Cécile Latour, adjointe au Directeur du musée national et domaine du château de Pau

15h40 - 16h20 :  Patrimoine naturel et trame verte et bleue en Béarn par Anaïs Morère, responsable d’Antenne Béarn et Denis Vincent, Chargé de projet Chiroptères,CEN NA (Conservatoire d’Espaces Naturels Nouvelle Aquitaine)

Le Béarn abrite de nombreux espaces naturels remarquables ZNIEFF de type I et II et plus généralement de vastes zones Natura 2000 (le Gave de Pau, le château d’Orthez, le Vallon du Clamondé, le barrage d’Artix et le Gave d’Oloron…). De nombreuses initiatives visent à préserver la biodiversité des zones humides, des vielles forêts ou encore des espaces agricoles typiques du territoire (prairies de fauche, pelouses, landes).
Au niveau local, le Conservatoire d’Espaces Naturels Nouvelle Aquitaine (CEN NA) anime un réseau de sites afin de protéger, gérer, restaurer et valoriser les milieux naturels rares. Le CEN NA accompagne les politiques publiques pour développer les démarches de Trame verte et bleue pour l'identification des réservoirs de biodiversité et leur reconnexion. Ces espaces sont un patrimoine commun pour les générations futures du territoire. Le monde méconnu des chauves-souris sera abordé en deuxième partie sous l’entrée patrimoine fragile et naturel à préserver.


16h20 – 17h10 : Le Plan d’Aménagement du Site du Marais d’Orx - Projet, environnement et temporalité par Emmanuelle Lainé, Chargée d’Affaires à l’agence ART’UR architectes de Bordeaux, titulaire du Diplôme d’Architecte d’Etat HMONP

Réaliser un projet d’accueil et de développement d’envergure sur un territoire naturel exceptionnel… ou comment assurer la protection de la faune, la flore, et le patrimoine environnant dans toutes les phases de vie des aménagements du site, conception, construction, exploitation.

17h10-17h40 :  Conclusions par Viviane Delpech

 

Exposition de projets d'architectes et de paysagistes.

Conçue et réalisée par le Pavillon de l'architecture avec le soutien de EDF et de l'Agence de l'eau Adour-Garonne, dans le cadre de la deuxième édition du mois de l'architecture sud Aquitaine, autour du thème :

«Au fil de l’eau : des cimes aux bords de mer»

Affiche exposition "Au fil de l'eau : des cimes aux bords de mer"

 

 

 

« L’histoire de l’architecture peut s’écrire à travers le prisme de la conquête de l’eau. De l’art des fontaines à l’hygiène domestique, de l’usage industriel à l’agrément de vie, l’eau, cet élément insaisissable et mouvant, a toujours tissé des liens étroits avec l’art de la construction. L’Aquitaine est un théâtre privilégié de cette association tout à tour contrainte et désirée : d’hier à aujourd’hui, du littoral à la plaine griffée de fleuves, gaves et ruisseaux, la région a fait de l’eau l’un des éléments de l’architecture sous le signe de la conquête, de la célébration, de la symbiose ou de l’intimité. Il en découle un jeu de formes qui, de la normalisation qu’imposait la fonction jadis, évoluent vers un éclectisme significatif encore bousculé par les nouveaux enjeux climatiques. »
Julie Gimbal, Historienne de l’architecture

TRANSMETTRE, FAIRE DÉCOUVRIR, COMPRENDRE L’ARCHITECTURE, L’URBANISME, LE PAYSAGE ET LE CADRE DE VIE
Une occasion de montrer la valeur ajoutée de l’architecture pour la société, son rôle citoyen, et celle des professionnels dans l’économie de la construction et de la création.