Visites & Activités

Mosaïque Lister
Vue d'ensemble de la salle au cent couverts, château de Pau
Vue d'ensemble de la salle au cent couverts, château de Pau

La salle aux cent couverts

Parcours de visite
La salle aux cent couverts est à juste titre l'une des plus réputées du monument. Impressionnante par ses dimensions, son riche décor de tapisseries et son immense table, cette pièce, située au rez-de-chaussée du château, est aussi fortement marquée par l’HistoireLire la suite
La salle aux cent couverts est à juste titre l'une des plus réputées du monument. Impressionnante par ses dimensions, son riche décor de tapisseries et son immense table, cette pièce, située au rez-...Lire la suite
Tapisserie Château vieux de St Germain
Tapisserie Château vieux de St Germain

Couloir des Maisons royales et escalier d’honneur-Espaces de circulation d'une « maison royale »

Parcours de visite
Pour permettre l'accès au palier de l'escalier d'honneur depuis l'antichambre de Jeanne d'Albret ou au sortir de la salle Saint-Jean, un long couloir a été créé. Il est percé de trois fenêtres donnant sur la cour du château et est orné de tapisseries appartenant à la prestigieuse tenture des Maisons royales...Lire la suite
Pour permettre l'accès au palier de l'escalier d'honneur depuis l'antichambre de Jeanne d'Albret ou au sortir de la salle Saint-Jean, un long couloir a été créé. Il est percé de trois fenêtres...Lire la suite
Vue d'ensemble de la salle Psyché
Vue d'ensemble de la salle Psyché

Salles Psyché et Saint-Jean - Lieux - mémoires de la captivité de l’émir Abd el-Kader

Parcours de visite
Sous la Monarchie de Juillet, cinq chambres furent aménagées dans la suite des appartements historiques au deuxième étage sud du palais de Pau : les chambres reconstituées de Jeanne d’Albret et de la naissance d’Henri IV et trois chambres sans dénomination précise qui constituent les actuelles salle Psyché et salle Saint-Jean.Lire la suite
Sous la Monarchie de Juillet, cinq chambres furent aménagées dans la suite des appartements historiques au deuxième étage sud du palais de Pau : les chambres reconstituées de Jeanne d’Albret et de la...Lire la suite
Berceau-carapace du roi Henri IV
Berceau-carapace du roi Henri IV

La chambre « natale » d'Henri IV

Parcours de visite
Comme la chambre dite de Jeanne d'Albret, cette pièce fut aménagée en « chambre natale » d'Henri IV sous la Monarchie de Juillet dans la suite des Appartements historiques. Il est probable que le futur roi de France et de Navarre n'y soit pas né en 1553 et que cet événement ait eu lieu au premier étage du château, dans l'actuel salon de famille. C'est entre 1845 et 1847 que le décor d'une « chambre natale d'Henri IV » fut ici recréé, après l’achèvement de la plupart des autres salles du palais, comme si cette reconstitution était le terme et le but ultime des rénovations entreprises par Louis-Philippe. Le décor est une exaltation des vertus du roi Bourbon et un écrin pour le berceau-carapace qui y trouva sa place définitive...Lire la suite
Comme la chambre dite de Jeanne d'Albret, cette pièce fut aménagée en « chambre natale » d'Henri IV sous la Monarchie de Juillet dans la suite des Appartements historiques. Il est probable que le...Lire la suite
Vue d'ensemble de la chambre de Jeanne d'Albret
Vue d'ensemble de la chambre de Jeanne d'Albret

La chambre de Jeanne d'Albret

Parcours de visite
Jeanne d'Albret (1528-1572) princesse puis reine de Navarre est la fille unique et héritière de Marguerite d'Angoulême, sœur de François 1er, et de son second mari, Henri d'Albret, roi de Navarre. Elle devient reine de Navarre et dame souveraine de Béarn à la mort de son père en 1555.Lire la suite
Jeanne d'Albret (1528-1572) princesse puis reine de Navarre est la fille unique et héritière de Marguerite d'Angoulême, sœur de François 1er, et de son second mari, Henri d'Albret, roi de Navarre...Lire la suite
Vue d'ensemble du château - huile sur toile de Justin Ouvrié (1806-1879)
Vue d'ensemble du château - huile sur toile de Justin Ouvrié (1806-1879)

L'Antichambre de Jeanne d'Albret

Parcours de visite
Au sortir des salles de peinture des XVIe-XVIIe siècles, le visiteur peut découvrir une enfilade de quatre chambres qui constituent les appartements «historiques». Deux ont gardé leur décor du XIXe siècle (chambres dites de Jeanne d’Albret et d’Henri IV). Les deux autres, anciennes chambres à coucher destinées à l’entourage du roi Louis-Philippe, n'ont pas été remeublées : y sont présentées aujourd'hui des peintures et des tapisseries. Ces salles sont desservies par une antichambre qui permet aussi d'accéder à l'escalier d'honneur par un long couloir, le couloir des Maisons royales.Lire la suite
Au sortir des salles de peinture des XVIe-XVIIe siècles, le visiteur peut découvrir une enfilade de quatre chambres qui constituent les appartements «historiques». Deux ont gardé leur décor du XIXe...Lire la suite
Grande enquête de la Direction générale des patrimoines du ministère de la Culture sur l'offre patrimoniale en ligne (des musées, monuments, services d’archives et autres lieux de patrimoine)
Grande enquête de la Direction générale des patrimoines du ministère de la Culture sur l'offre patrimoniale en ligne (des musées, monuments, services d’archives et autres lieux de patrimoine)

Enquête sur l'activité patrimoniale en ligne

pilotée par la Direction générale des patrimoines
« Grande enquête de la Direction générale des patrimoines du ministère de la Culture sur l'offre patrimoniale en ligne (des musées, monuments,...Lire la suite
« Grande enquête de la Direction générale des patrimoines du ministère de la Culture sur l'offre patrimoniale en ligne (des musées, monuments, services d’archives et autres lieux de patrimoine),...Lire la suite
Vue d'ensemble de la salle Marquet de Vasselot
Vue d'ensemble de la salle Marquet de Vasselot

Salle Marquet de Vasselot

Parcours de visite
Comme le petit cabinet précédent, cette grande salle qui constituait l'appartement du Commandant militaire au XIXe siècle, conserve encore quelques traits de l’ancien palais des rois de Navarre : motif rentrant de la tourelle d’escalier et traces du XVe siècle finissant (profils de certaines portes). Des éléments importants des richesses d’art envoyées pour remeubler le château sous la Monarchie de Juillet et le Second Empire rappellent le caractère exceptionnel de ce mobilier...Lire la suite
Comme le petit cabinet précédent, cette grande salle qui constituait l'appartement du Commandant militaire au XIXe siècle, conserve encore quelques traits de l’ancien palais des rois de Navarre :...Lire la suite
Porte d'entrée au Cabinet Bourbon
Porte d'entrée au Cabinet Bourbon

Le Cabinet Bourbon

Parcours de visite
Ce petit cabinet auquel on accède par un escalier à vis du XVe siècle a gardé des éléments d'architecture antérieurs aux rénovations de la Monarchie de Juillet : portes surbaissées, coussièges (banquettes de pierre de part et d'autre de la fenêtre). Au XIXe siècle, il faisait partie, avec la salle suivante, des appartements du commandant militaire du château. Son mobilier n'a pas été restitué pour permettre la présentation d'un ensemble de peintures des XVIe-XVIIe siècles, évoquant la jeunesse d'Henri IV et la difficile pacification du royaume de France dans le contexte des guerres de Religion.Lire la suite
Ce petit cabinet auquel on accède par un escalier à vis du XVe siècle a gardé des éléments d'architecture antérieurs aux rénovations de la Monarchie de Juillet : portes surbaissées, coussièges (...Lire la suite
Henri IV jouant avec ses enfants - Huile sur toile - Revoil
Henri IV jouant avec ses enfants - Huile sur toile - Revoil

Le Cabinet de Peintures du XIXe siècle

Ancienne chambre de domestiques
Dans cette ancienne chambre de domestique attenante à l'appartement de l’Impératrice, le mobilier n'a pas été restitué. Cette petite salle, la dernière de la visite du premier étage, permet donc de présenter quatre peintures appartenant aux collections du Musée national, des œuvres de petit format exécutées dans le premier tiers du XIXe siècle. Chacune illustre une facette de la légende d’Henri IV, roi dont le culte connaît son apogée sous la Restauration (1815-1830), avec le retour des Bourbons sur le trône, après la Révolution et l'Empire.Lire la suite
Dans cette ancienne chambre de domestique attenante à l'appartement de l’Impératrice, le mobilier n'a pas été restitué. Cette petite salle, la dernière de la visite du premier étage, permet donc de...Lire la suite
Vue d'ensemble de la chambre de l'Impératrice - Château de Pau
Vue d'ensemble de la chambre de l'Impératrice - Château de Pau

L'appartement de l'Impératrice

Parcours de visite
Selon le Dictionnaire de l'ameublement et de la Décoration d'Henry Havard (1890), un appartement est « un logement de plusieurs pièces, se faisant suite, de plain-pied, dépendantes et combinées de façon à former un ensemble ». L'« appartement de l'impératrice » correspond bien à cette définition. On y trouve un boudoir, une chambre, une antichambres, une salle de bain, une garde-robe, des atours, une chambre de domestique. Toutes ces pièces communiquent et composent un ensemble harmonieux...Lire la suite
Selon le Dictionnaire de l'ameublement et de la Décoration d'Henry Havard (1890), un appartement est « un logement de plusieurs pièces, se faisant suite, de plain-pied, dépendantes et combinées de...Lire la suite
Chambre de l'empereur - Château de Pau - vue d'ensemble
Chambre de l'empereur - Château de Pau - vue d'ensemble

La chambre de l'Empereur

Parcours de visite
Après les salons, espaces de réception, on accède à la première des chambres à coucher de l'étage...Lire la suite
Après les salons, espaces de réception, on accède à la première des chambres à coucher de l'étage...Lire la suite

Pages