TRAJECTOIRE(S) - Claude VISEUX

Affiche exposition Viseux

Jardins du château
et Maison Baylaucq

Musée des Beaux-arts


____________________



Au Musée des Beaux-arts, dans les jardins du château et à la Maison Baylaucq, découvrez l’univers de cet artiste inclassable, véritable orfèvre de la récupération, transformant avec une grande liberté des objets trouvés ça et là en de nouvelles formes souvent inspirées par le monde marin ou organique, l’Inde où il effectua de nombreux voyages, mais aussi par les objets du quotidien.
Sculptures, peintures et collages vous plongeront dans l’œuvre protéiforme de cet artiste disparu en 2008 à Bayonne.

 

Partenaire(s)

L'exposition est organisée par la Ville de Pau en partenariat avec Micheline Viseux, le Château de Pau et le Musée des Beaux-arts.
Elle bénéficie du soutien des sociétés Cancé Constructions métalliques et Raschetti/Continental Invest.

Commissaire(s)

Le commissariat de l'exposition est assuré par les services de la Direction Culture de la ville de Pau pour ce qui concerne les oeuvres exposées au Musée des Beaux-art et dans les jardins du château, par les services du Musée national et domaine du château de Pau concernant les oeuvres présentées à la Maison Baylaucq.

Contact(s) presse

Corinne Letuppe, Direction Culture Ville de Pau
Virginie Arbouin, Musée national et domaine du château de Pau

Visiter l'exposition
 
En visite libre
Au château, accès libre et gratuit tous les jours aux horaires d’ouverture des jardins (8h30-18h30) et de la Maison Baylaucq (9h30-12h et 13h-17h) Renseignements au 05 59 82 38 02
Au musée des Beaux-arts, ouvert tous les jours sauf le mardi (10h-12h et 14h-18h) - fermé le 1er novembre - Tarif 4 € - Entrée gratuite le 1er dimanche du mois – Renseignements au 05 59 27 33 02

Téléchargez le livret de visite en autonomie
 
Téléchargez le livret-jeu pour les enfants
Amuse-toi à répondre aux enigmes en parcourant le chemin depuis la Maison Baylaucq (1 place Mulot), en passant par les jardins du château et en finissant ton parcours au Musée des Beaux-arts
 
et les réponses aux questions posées dans le livret-jeu
 
En visite commentée
du Musée des Beaux-Art aux jardins du château avec une médiatrice du Musée des Beaux-Arts

à 14h30 les mercredis 28 septembre, 26 octobre, 23 novembre et 7 décembre 2016
Tarif: Gratuit – Réservation obligatoire (dans la limite des places disponibles) au 05 59 27 33 02 – Rendez-vous au Musée des Beaux-Arts

de la Maison Baylaucq aux jardins du château avec une conférencière de la Réunion des Musées Nationaux-Grand Palais

à 15h les vendredis 23 septembre, 7 octobre et 2 décembre 2016, les lundis 10 octobre et 7 novembre
à 14h15 le lundi 14 novembre 2016
Tarif: Gratuit – Réservation conseillée au 05 59 82 38 02 – Rendez-vous à la Maison Baylaucq, 1 place Mulot
 
Et pour les enfants, les animations des vacances de la Toussaint
 les 20 et 21, du 24 au 28 octobre, le 2 novembre 2016

à 14h30 pour les 6/10 ans: Suis le fil: une trajectoire dans l'exposition Viseux
Un parcours de découverte pour se familiariser avec l'art de Claude Viseux dont les oeuvres sont exposées dans les jardins du château et à la Maison Baylaucq.

à 16h pour les 3/5 ans: L'étrange univers de monsieur Viseux
Les sculptures de Claude Viseux à la portée des petits ou découvrir l'art contemporain en s'amusant.

Tarif: enfants: 3,5€ - adultres: gratuit – Réservation conseillée au 05 59 82 38 02

 
En savoir plus sur l'artiste et son oeuvre

Claude Viseux (1927-2008)

Né à Champagne-sur-Oise, Claude Viseux est un peintre et sculpteur français.
Architecte de formation, il débute son parcours artistique par la peinture, avant de dévoiler son travail sur le métal dans les années 50.

Dès 1954, sa sculpture protéiforme, onirique, fantastique s’inscrit dans la veine surréaliste : il est l’ami de Max Ernst, Man Ray, Francis Ponge, Henri Michaux et bien d’autres. Il élabore ensuite un cheminement artistique singulier, marqué par son refus de choisir une forme.

Inclassable et libre, il expérimente, détourne, transforme matériaux et techniques pour créer des œuvres singulières, inspirées par le monde marin et organique, l’Inde où il effectua de nombreux voyages, mais aussi par les objets du quotidien trouvés ça et là.

Vers 1970, il exécute des sculptures monumentales pour Arcueil et Mont-de-Marsan notamment. En 1972, il expose ses « Instables », sculptures circulaires et annulaires en acier inoxydable au pavillon français de la Biennale de Venise. Deux d’entre elles sont présentées dans le cadre de cette exposition.
Claude Viseux a reçu la médaille d’or à la Triennale de Delhi en 1986 et le Prix Anton Pevsner en 1992.

Ses sculptures sont aujourd’hui présentes dans de nombreux espaces publics (France, Allemagne, Lanzarote, etc) et musées (Paris, Marseille, Dunkerque, Alger, Miami, Mexico, Varsovie, Anvers).

Le reste de son œuvre se trouve dans son atelier d’Anglet, à deux pas du domicile bayonnais où il s’est installé définitivement en 1998 avec son épouse et complice Micheline.

L’univers de Claude Viseux

Loin de s’enfermer dans une technique ou un style, cet artiste éprouve le besoin de se renouveler et d’expérimenter sans cesse. Son œuvre protéiforme s’est ainsi déployée depuis une quarantaine d’années dans une logique de construction et de métamorphose de la forme, entre le latent et le tangible, la forme et l’informe.

L’ensemble de sculptures présenté dans cette exposition couvre la période 1969-2006. Il témoigne de la prédilection de Viseux pour le travail monumental de l’inox et l’emploi des « déchets » de l’industrie.
L’exposition donne également à voir des créations de plus petite dimension à la Maison Baylaucq ainsi que des collages et colographies au Musée des Beaux-arts.

Les temps forts de sa création

Ses premières réalisations sculptées sont des empreintes de pierres, d’algues , coulées en bronze. L’artiste poursuit ses expérimentations avec sa série des Ostéales, assemblages d’os patinés comme du bronze ou décapés jusqu’au blanc.
Dans les années 60, il investit l’acier et fusionne des éléments industriels divers pour créer des sculptures articulées. A la fin de la décennie, il abandonne temporairement l’acier pour le plastique et collecte des flotteurs et balises qu’il assemble et peint parfois.
Dans les années 70, Claude Viseux retrouve l’acier et le mouvement avec sa série des Instables, sculptures produisant des oscillations. Au même moment, il réalise plusieurs sculptures monumentales en acier inoxydable pour différentes structures et espaces publics.
L’Orphie - une de ses dernières créations monumentales d’une hauteur de 9 m-, orne un rond-point d’Anglet depuis 2007.

Les sources d’inspiration

Toute l’œuvre de Claude Viseux exprime le choix de la richesse, de la diversité et de la juxtaposition de sensations, d’idées et d’emballements issus d’un contact permanent entre la réalité et le rêve, pour créer de nouvelles relations entre le naturel et l’industriel.

L’Inde exerce une immense influence sur lui et constitue une source d’inspiration constantes. Mandala en est l’expression.
Le cosmos et les astres ont également toujours fasciné l’artiste. En témoigne Astrologie.

Réceptacle marin et Appel de la mer illustrent, parmi d’autres, son attirance pour ce milieu naturel. De ses premières balades en Bretagne dont sa mère était originaire, et jusqu’à la fin de sa vie sur la côte Basque, il collecte coquillages, algues, flotteurs et autres objets qu’il intègre dans des assemblages et sculptures.

Au début des années 70, Claude Viseux s’intéresse aux notions de mouvement et d’équilibre avec la série des Instables. Certaines œuvres peuvent se mouvoir, se déplacer lorsque la main ou le vent les ébranle.

« La sculpture est un acte de plein air ; elle doit prendre la pluie, le gel, la chaleur, le vent de sable, les orages de ceux qui la touchent en la détestant. Les grêlons de l’estime animent ses profils. La sculpture oblige le champignon à sortir de terre, n’importe où, n’importe comment. Toutes les formes se valent parce que notre regard est provisoire, il change avec les générations, le coup d’œil va du clin d’œil à l’œil du Cyclope ». (Claude Viseux – Récits autobiographiques).