Photographies de Didier Sorbé

Photographies de Didier Sorbé

Photographies de Didier Sorbé

Partager
Origine et date: 
Le Musée national et domaine du château de Pau rend hommage au photographe Didier Sorbé, récemment disparu, auquel le liaient de nombreux projets réalisés ou encore en devenir. Comment mieux l’évoquer qu’à travers les vingt photographies qu’il a réalisées en 2015, explorant l’itinéraire emprunté à l’automne 1615 par l’infante Anne d’Autriche pour rejoindre son époux Louis XIII. Cette commande photographique passée à l’occasion de l’exposition "De Burgos à Bordeaux : regards sur les mariages royaux de 1615" (Pau, Musée national et domaine du château, 13 décembre 2015-6 mars 2016) a offert une poétique et subtile réinterprétation du long voyage effectué par une jeune reine de 14 ans, quelque quatre cents ans auparavant.
Artiste(s): 

Extraits du catalogue de l’exposition

Deux séries de dix images, l’une en couleurs, l’autre en noir et blanc, font écho au voyage d’Anne d’Autriche destinée à devenir reine de France en épousant Louis XIII. La commande tient du paradoxe. Remémorer un événement remontant à quatre siècles quand la photographie est connue pour être en prise avec le réel, relève de l’oxymore. […] La relation de l’équipée, à l’appui des cartes contemporaines, a permis de repérer les points forts ou délicats d’une traversée effectuée au plus fort de l’automne, ensoleillé d’abord puis froidement pluvieux ensuite. Didier Sorbé a pu reconstituer précisément le cheminement suivi à l’instar, parfois, d’un enquêteur. La valeur de preuve par l’image que l’on attribue à la prise de vue s’est jouée là, sur le terrain, avec une conscience topographique méticuleuse.

Photographies couleur exposées sur le domaine national (Basse Plante)
10 tirages couleurs, impression numérique directe, jet d’encre UV sur support aluminium, 80 x 80 cm


Dix sites ont été sélectionnés sur ce trajet au long cours, offrant notamment des édifices existant en 1615, et manifestant les changements intervenus au fil des ans. Lorsque de tels repères manquent ou ont disparu, ce sont alors les paysages naturels ou peu humanisés que l’itinéraire a longés, une plaine ici, un bord de rivière là, des landes plus loin.[...] Amorcée par la majestueuse cathédrale de Burgos et achevée sur la tour Pey-Berland à Bordeaux, la suite d’images progresse vers le Nord. C’est d’abord le défilé de Pancorbo du nom du village riverain qui jouxte un nœud de voies de communication fluviale, routières, ferroviaires, frisant l’inextricable pour l’ « étranger » qui veut s’y rendre. […] Passée la frontière, la France est saluée par ce qui subsiste de la porte d’Espagne à Bayonne, anciennement défensive, l’entrée sud de la cité, non loin de la cathédrale Sainte-Marie. [...] Le voyage prend fin au pied de l'impressionnante tour Pey-Berland, brillant dans l’éclairage matinal.

Photographies noir et blanc exposées au Musée national et domaine du château de Pau - Maison Baylaucq
Tirages pierography noir et blanc sur papier Awagami Inbe., 25,6 x 32 cm


Le regard d’Anne se sera-t-il attardé ou bien aurait-il glissé sur les trésors fugaces que recèle tout voyage, pour peu qu’une lumière vive, indirecte ou même tamisée soit de la partie ? [...] Aura-t-elle levé les yeux vers la rosace de Santa Maria de Burgos, les nervures des croisées d’ogives de San Miguel de Oňate ou l’extravagant entrelacs du plafond du cloître de San Telmo, laissé flotter son regard sur l’Océan avant d’accoster à Renteria, ou imaginé sous le soleil le cadre bucolique de la Bidassoa aux abords de l’Île aux faisans ? Arrivée à la nuit dans une effroyable tempête, a-t-elle seulement jeté un regard à la sinistre forteresse de Fontarabie où son père aimant la laissera poursuivre seule ? […] Comment perçut-elle le portail Royal de Saint-André, par où basculera l’insouciance et la fraîcheur de sa prime jeunesse ?

Hélène Saule-Sorbé, « Une double commande photographique »