Jeu de jacquet

Jeu de jacquet

Jeu de jacquet

Partager
Matière et technique: 
Jeu de jacquet ou tric-trac et échiquer aux armes d'Henri IV
Noyer, nacre et ivoire, charnières en acier
Origine et date: 
France, entre 1594 et 1610
Artiste(s): 
Ce précieux objet d'art date de la fin du XVIe ou des premières années du XVIIe siècle : il porte en effet le chiffre et l'emblème adoptés par Henri IV après son avènement. Le coffre est en noyer, il est incrusté de bois teint en vert, de nacre et d'ivoire. L'intérieur forme un jeu de tric-trac ou de jacquet et l'extérieur un jeu d'échecs. Sa destination précise reste inconnue : s'agissait-il d'un jeu à l'usage du souverain ou destiné à être offert par lui à un membre de son entourage ? C'est en tout cas un beau témoignage du savoir-faire d'artisans parisiens spécialisés dans la production d'objets précieux pour la Cour.
 
Le jeu entra au Musée du Louvre en 1828 avec la collection de Pierre Revoil. Ce peintre lyonnais était grand amateur d'histoire et d'objets d'art qu'il collectionnait pour composer une véritable "cabinet gothique" propre à l'inspirer. Sous le Second Empire, le jeu de jacquet fut présenté au Louvre au sein du Musée des souverains, dédié à tous les souverains de la France, voulu par Napoléon III. Ce n'est qu'en 1932 que le jeu de jacquet-échiquer vint au musée national du château de Pau où il est conservé depuis cette date.