Toutes les actualités

Rénovations au château

Exit les graviers, place aux pavés

Rénovations au château

Rénovations au château

Photographie cour intérieure en travaux
Publié le 22 Mai 2014
Lancée en 1995 par le ministère de la Culture et la Communication, la grande campagne de restauration du château de Pau se poursuit par la restauration des sols de la cour d’honneur et de ses accès. Ces travaux sont conduits par Stéphane Thouin, architecte en chef des monuments historiques, sous la maîtrise d’ouvrage de la DRAC Aquitaine.

"L’histoire de la cour d’honneur du château est complexe. Plusieurs sols se sont vraisemblablement succédés. Les sols anciens qui cohabitaient avec les façades des XVe et XVIe siècles ont été très bouleversés au gré des travaux successifs (…). Les représentations anciennes et les projets du XIXe siècle témoignent de la présence d’un sol traité avec des galets ou des pavés irréguliers. L’arrêt de la grande restauration du XIXe siècle n’a, semble-t-il pas permis de réaliser le sol projeté par Laffolye. De ce fait, le sol est resté en terre battue, recouvert tardivement de gravillons jusqu’à aujourd’hui".
(extraits de la demande d’autorisation de travaux)

Les travaux entrepris prévoient donc de remplacer le sol actuel par un pavage permettant une circulation aisée notamment pour les visiteurs à mobilité réduite. À l’occasion du décaissement de la cour seront réalisés : un caniveau technique, la mise à niveau des réseaux de fluides, l’élimination des fosses et citernes, la révision complète du réseau d’évacuation des eaux pluviales, l’installation d’un éclairage.

Si la Direction du musée national a choisi de maintenir l'établissement ouvert au public durant ces travaux, c'est au prix de quelques aménagements garantissant la sécurité des visiteurs et des collections. Ainsi a-t-on mis à l'abri des vibrations les œuvres les plus fragiles, calfeutré fenêtres et portes pour prémunir les salles de la poussière ce qui implique une révision des cheminements d'évacuation des visiteurs et des personnels, effectué des essais d'intervention des secours, annulé les rendez-vous culturels de grande ampleur telle la "Nuit des musées" et réduit le nombre de visites simultanées sur le site. Aussi la visite du musée pourra-t-elle continuer de ravir nombre de touristes de passage dans la région...

Néanmoins huit à neuf mois de perturbations sont à prévoir, susceptibles d’impacter le fonctionnement du musée, des services, et la programmation culturelle et événementielle…