Toutes les actualités

Programmation culturelle

De février à mai 2017

Programmation culturelle

Programmation culturelle

Benedict Ramel, Vase en galet du gave. Marbre bréchique incrusté d’or et d’argent, monture d’argent partiellement doré ; H. 20,8 ; Diam. 14,5 cm, Paris, Musée du Louvre,
Publié le 24 Janvier 2017
Retrouvez la programmation culturelle du musée et du domaine couvrant la période du 1er février au 31 mai 2017.

Exposer, comme acquérir, pour un établissement déjà riche d’un patrimoine varié, parfois fort précieux, est un acte de légitimité tout aussi important que restaurer, conserver ou faire connaître, auprès du grand public ou du monde de la recherche. Exposer les visages, les jeux, les regards de l’enfance, pris plus que surpris dans la riche collection Gramont qui se trouve conservée en dépôt au château de Pau, n’est-ce pas en révéler l’un des meilleurs trésors, et de la collection et de la lignée, du XVIe au XXe siècle ?
Et puisque de trésors il s’agit, on découvrira ceux de la cour de Navarre, à Pau et à Nérac, au temps où les maisons de Foix, d’Albret et de Bourbon portaient cette couronne, chevauchaient cette chimère et, par lettres et arts, à défaut des armes, tentaient de soutenir leur rang. Difficile représentation, aidée par les inventaires soigneusement dressés tout au cours du XVIe siècle et faisant mesurer tout l’espace qui nous sépare de ces richesses comparables à celles des Valois à la même époque. Voilà qui nous fera deviner l’étendue d’une irréversible dispersion, et à travers elle reconsidérer une historiographie encore et toujours trop centralisée, trop parisienne. À défaut de prétendre à une impossible reconstruction, le musée propose une évaluation plus qualitative que structurelle de cet ensemble, qui retrouvera en ces lieux une nouvelle capacité d’évocation, moins descriptive que signifiante. Moment et théâtre d’une élégance et d’un raffinement dignes d’admiration, le château de Pau paré de ces atours du temps de sa splendeur offrira au visiteur, avec la venue du printemps, l’hommage de ce brillant art de cour.
Fruit d’une recherche et d’une sensibilité que le musée se réjouit de partager avec ses visiteurs, ces deux expositions seront l’occasion d’une rencontre encore plus approfondie. Confiant dans l’avenir d’une histoire culturelle et d’une histoire du goût ainsi renouvelée, qu’il me soit permis de souhaiter à chacun, au nom des équipes du Musée national et domaine du château de Pau, une très bonne et heureuse année 2017.

Edito de Paul Mironneau
Conservateur général du Patrimoine
Directeur du Musée national et domaine du château de Pau